Où va le cinéma américain? Où est le cinéma asiatique?

Personne n’a pu ignorer que la muse cinématographique américaine était partie en vacances depuis un bon moment maintenant. Hollywood, énorme empire industriel américain comme il se doit, doit de toute fois continuer à produire des films et être rentable. Même si les remakes ou films inspirés de livre existent depuis longtemps déjà, nous pouvons voir en ce moment une défarlante de ce type tout droit venus d’outre-Atlantique.

Personne n’a pu ignorer que la muse cinématographique américaine était partie en vacances depuis un bon moment maintenant. Hollywood, énorme empire industriel américain comme il se doit, doit de toute fois continuer à produire des films et être rentable. Même si les remakes ou films inspirés de livre existent depuis longtemps déjà, nous pouvons voir en ce moment une défarlante de ce type tout droit venus d’outre-Atlantique. Beaucoup diront que l’adaptation de livre est une bonne chose pour les personnes ne sachant pas lire. Cet article a un but précis, le remake de film asiatique. sur nos écrans en ce moment "Darkwater" un film américain reprenant le film japonais du même titre avec quelques motifications made in US. Ce n’est pas le premier film d’horreur japonais remake qui apparaît sur les toiles françaises; il y a eu the Ring, The Ring 2 et The Grudge. Ceux qui ont vu la version originale ont du ressentir une aigreur en apprenant cette "américanisation" de bons films qui deviennent presques ridicules en version "occidentales". Dernier en date "Infernal Affairs" film hong-kongais qui voit arriver peu de temps après son remake américain avec Léonardo DiCaprio (non non ce n’est malheureusement pas une blague). Le cinéma asiatique est en plein essor en ce moment et les requins d’Hollywood en profitent au maximum.

La france, enfin Paris a la chance de pouvoir projetter quelques petits bijous cinématographiques asiatiques comme "Marebito" (petit chef-oeuvre décapant japonais sur la folie), "Blood and Bones" (la représentation de Takeshi Kitano vaut à elle seule le coup d’aller voir ce film), "Crazy Kung-Fu" (film déluré Hong-Kongais), etc…. Il faut également remercier MK2 qui sort de temps en temps de vieux films asiatiques (petite pensée pour "tatouage" de 1966 sorti en décembre 2004 dans un seul cinéma en France). Le cinéma oriental se fait connaître également grâce aux DVDs et le piratage informatique (avouons-le!!).

Cependant il ne faut pas faire une généralité de tout cela. Il existe encore des scénaristes talentueux aux Etats-Unis comme le démontre "The Island" (les scènes d’action à l’Américaine sont effacés par un excellent jeu que nous offrent Ewan McGregor et Scarlett Johansson). Mais il ne faut pas oublier que le public américain est essentiellement composé de 15-20ans, d’où l’abondance des films grand public pour le samedi soir avec le paquet de pop-corn. De nosjours le public demandent de moins en moins à réfléchir mais juste à passer du bon temps…

Tant que le cinéma asiatiques produira de bons films, la dévoreuse Hollywood continuera à nous montrer des histoires "déjà vues" mais avec des acteurs connus pour attirer le public de plus en plus aveugle…

2 Replies to “Où va le cinéma américain? Où est le cinéma asiatique?”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.