Ubuntu – Mise à jour de version en ligne de commande

Lorsque l’on a un serveur, la mise à jour se passe en ligne de commande. En général cela se passe en modifiant le fichier de source pour APT. Il suffit de se tromper dans le fichier source.list pour avoir des problèmes.

ATTENTION ! Une mise à jour du système et surtout le changement de version reste une manipulation dangereuse sur un serveur de production! Faites des sauvegardes avant.

Sous Ubuntu il existe un outil en ligne de commande qui effectue les même vérification que l’utilitaire graphique update-manager.

Pour pouvoir utiliser la commande de mise à jour de version d’Ubuntu en ligne de commande il faut que le paquet update-manager-core

Mise à jour vers la version stable suivante encore supportée:

do-release-upgrade

Il est aussi possible de lui rajouter des paramètres:

  • -p: met à jour vers la dernière version stable disponible
  • -d: permet de mettre à jour vers la version de développement en cours
  • -c: met à jour vers la dernière version Release

Exemples:

22:33 motarion@[cyber-workstation]:~$ do-release-upgrade
Checking for a new ubuntu release
No new release found
23:07 motarion@[cyber-workstation]:~$ do-release-upgrade -p
Checking for a new ubuntu release
No new release found
23:08 motarion@[cyber-workstation]:~$ do-release-upgrade -d

Checking for a new ubuntu release

Done Upgrade tool signature

Done Upgrade tool

Done downloading

extracting 'karmic.tar.gz'

authenticate 'karmic.tar.gz' against 'karmic.tar.gz.gpg'

[sudo] password for motarion:

Lecture du cache

Vérification du gestionnaire de paquets

Reading package lists: Donejaunty-security/multiverse Packages: 95

Reading state information: Done

Reading state information: Done

Reading state information: Done

Done downloading

Vérification du gestionnaire de paquets

Reading package lists: Donekarmic-security/multiverse Packages: 95

Reading state information: Done

Reading state information: Done

Reading state information: Done

Calcul des modifications

Voulez-vous commencer la mise à niveau ?

18 paquets vont être supprimés. 161 nouveaux paquets vont être

installés. 1056 paquets vont être mis à jour.

Vous devez télécharger un total de 818M. Ce téléchargement

prendra environ 12 minutes avec votre connexion.

La récupération et l'installation de la mise à niveau peuvent

prendre plusieurs heures. Un fois le téléchargement terminé,

l'opération ne peut plus être annulée.

_Continuer [oN]  Détails [d]

15 Replies to “Ubuntu – Mise à jour de version en ligne de commande”

  1. Salut,

    En meme temps, lorsqu’on a un serveur on évite de le mettre à jour vers une version en cours de développement… la mise à jour vers Karmic devait etre un exemple…

    Sinon les serveurs je les laisserais plutot en LTS… et mise à jour de LTS en LTS…

  2. “Mise à jour de la version vers une LTS:

    do-release-upgrade”

    c’est faux, ça permet “juste” de mettre à jour vers la version stable suivante.

    Erreur de traduction ? ;o)

  3. @ Zeroday:
    Si cela fait l’affaire si tu as changé ton fichier de source (/etc/apt/source.list)
    Cette commande fais tout toute seule 😉

    @Pfff:
    Quand je parles des option, je ne fais référence à Karmic que pour information, en effet un serveur on le laisse en LTS. À moins de vouloir tester un serveur instable 😉

    @Cedric:
    Non ce n’est pas une erreur de traduction mais le comportement standard, j’ai testé avec ma Dapper (6.06) et il n’a voulu l’upgrader qu’en 8.04.

  4. @Cedric et @Motarion : vous avez faux tout les deux 😉

    La phrase exacte serait plutôt “Mise à jour vers la version stable suivante encore supportée”. La 6.10 (Edgy Eft) ne l’est plus (tout comme les suivantes y compris la 7.10) il est donc logique que do-release-upgrade saute cette version.

  5. @zobi8225 : c’est un autre problème ça. Lit la FAQ de la dedibox pour connaitre les problèmes relatif à la mise à jour d’un nouveau noyau (particulièrement concernant le chargeur de démarrage)

  6. ouias c est bien mais la j ai mieux pour passer de la 10.04 à la 12.04 la plus recente evidemment sudo update-manager–devel-release

    1. Oui et non, ça permet surtout de passer sur la version en cours de développement. Donc pour un serveur de production c’est mal. Qui plus est c’est une commande pour la version Desktop d’Ubuntu. Je parle surtout de la version serveur. Et sur un serveur distant il n’y a pas d’interface graphique.

      Avec l’option -c on peut avoir la dernière version Release. C’est mieux.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.