Left 4 Dead 2: Le SDK est là !

C’est avec un peu de retard de la part de Valve que le SDK de Left 4 Dead 2 arrive !

Cet outil permet de créer des maps et ainsi pouvoir jouer dans de nouveaux environnement que la communauté de Left 4 Dead 2 aura créé !

Qui plus est il faut installé un outil nommé “Add-On Support” pour pouvoir jouer aux nouvelles maps ainsi que celle pour Left 4 Dead premier du nom.

J’ai pu tester de nouvelle map et campagne qui étaient plutôt sympa.

Allez faire un tour sur L4D Maps pour trouver votre bonheur.

Source: L4D2 Blog , Steam Forum

Left 4 Dead 2: 8 survivants ?

Une rumeur veut que le célèbre et très controversé jeux vidéo , j’ai nommé Left 4 Dead 2 aurait un DLC en préparation. Ce DLC ferait un lien entre Left 4 Dead premier du nom et le second opus et serait appelé “The Passing”. Il permettrait derencontrer les survivants du premier opus avec le moteur du second.

Il apporterait:

  • 8 survivants
  • De nouvelles zones pour les modes Collecte, Survival et Versus
  • Une nouvelle classe de zombie
  • Une nouvelle arme de mêlée
  • Une nouvelle arme à feu

Rien ne dit que l’on pourrait jouer à 8 en même temps avec un nouveau mode de jeu fait pour 8 joueurs mais cela pourrait être assez excitant à jouer. Pour ce qui est du prix, rien est annoncé, on verra à la sortie. Il faut savoir que se sera le premier DLC de Left 4 Dead 2, le premier opus n’a subit QUE des mises à jour gratuite. En tout cas sur PC, elles étaient payantes sur XBOX.

Pour ce qui est de la date de sortie, se serait le printemps prochain, mais n’oublions pas le Valve Time !

Source: jeuxvideo.fr

Ubuntu – Mise à jour de version en ligne de commande

Lorsque l’on a un serveur, la mise à jour se passe en ligne de commande. En général cela se passe en modifiant le fichier de source pour APT. Il suffit de se tromper dans le fichier source.list pour avoir des problèmes.

ATTENTION ! Une mise à jour du système et surtout le changement de version reste une manipulation dangereuse sur un serveur de production! Faites des sauvegardes avant.

Sous Ubuntu il existe un outil en ligne de commande qui effectue les même vérification que l’utilitaire graphique update-manager.

Pour pouvoir utiliser la commande de mise à jour de version d’Ubuntu en ligne de commande il faut que le paquet update-manager-core

Mise à jour vers la version stable suivante encore supportée:

do-release-upgrade

Il est aussi possible de lui rajouter des paramètres:

  • -p: met à jour vers la dernière version stable disponible
  • -d: permet de mettre à jour vers la version de développement en cours
  • -c: met à jour vers la dernière version Release

Exemples:

22:33 motarion@[cyber-workstation]:~$ do-release-upgrade
Checking for a new ubuntu release
No new release found
23:07 motarion@[cyber-workstation]:~$ do-release-upgrade -p
Checking for a new ubuntu release
No new release found
23:08 motarion@[cyber-workstation]:~$ do-release-upgrade -d

Checking for a new ubuntu release

Done Upgrade tool signature

Done Upgrade tool

Done downloading

extracting 'karmic.tar.gz'

authenticate 'karmic.tar.gz' against 'karmic.tar.gz.gpg'

[sudo] password for motarion:

Lecture du cache

Vérification du gestionnaire de paquets

Reading package lists: Donejaunty-security/multiverse Packages: 95

Reading state information: Done

Reading state information: Done

Reading state information: Done

Done downloading

Vérification du gestionnaire de paquets

Reading package lists: Donekarmic-security/multiverse Packages: 95

Reading state information: Done

Reading state information: Done

Reading state information: Done

Calcul des modifications

Voulez-vous commencer la mise à niveau ?

18 paquets vont être supprimés. 161 nouveaux paquets vont être

installés. 1056 paquets vont être mis à jour.

Vous devez télécharger un total de 818M. Ce téléchargement

prendra environ 12 minutes avec votre connexion.

La récupération et l'installation de la mise à niveau peuvent

prendre plusieurs heures. Un fois le téléchargement terminé,

l'opération ne peut plus être annulée.

_Continuer [oN]  Détails [d]

Trac: Supression de ticket en masse

Suite à un problème avec mon environnement Trac pour gérer mes sources, celui ci était envahi de ticket SPAM envoyé par des bots car j’avais mal configuré les permissions. Maintenant que les permissions sont bonnes, il ne reste plus qu’à supprimer les ticket SPAM.

Ma version de Trac est celle de la Dapper (6.06 LTS) d’Ubuntu Server, donc la version 9.3. Il n’existe pas de plugin pour cette version qui permette de supprimer des tickets en masse. J’avais 300 ticket à supprimer.

La base de donnée étant en SQLite, j’ai écrit un petit script qui permet de supprimer les tickets.

Ce script doit être lancé avec un utilisateur qui a les droits décriture sur la base de donnée de Trac.

Paramètres:

  1. Chemin de la base de donnée SQLite de trac
  2. Premier ticket à supprimer
  3. Dernier ticket à supprimer

Script trac_del_ticket.sh :

#
#    Mass removing tickets from Trac environnement
#
#    Motarion <motarion@gmail.com>
#    Creation date: 12/07/2009
#    Last modification: 12/07/2009
#
#    History:
#    v0.1: <12/07/2009> Initial release.
#

# Variables
NB_PARAM="$#"
DB_PATH="$1"
FIRST_TICKET="$2"
LAST_TICKET="$3"

# Programs
SQLITE_CLIENT=`which sqlite3`

# Tests
if [ $NB_PARAM -gt 3 ] || [ $NB_PARAM -lt 3 ];
then
echo "Error: Usage $0 PATH_TO_TRAC.DB FIRST_TICKET LAST_TICKET"
exit 1
fi

if [ $SQLITE_CLIENT == "" ]
then
echo "Error: This script require Sqlite3 client to work. Please install it."
exit 1
else
echo "Info: Sqlite client dependancy satisfied. ($SQLITE_CLIENT)"
fi

if [ ! -d $DB_PATH ]
then
echo "Error: The path to the trac.db file is not correct."
exit 1
else
echo "Info: Path to the trac.db is correct."
fi

# Main loop
for i in `seq $FIRST_TICKET $LAST_TICKET`
do
TICKET_ID=$i
$SQLITE_CLIENT $DB_PATH"trac.db" "DELETE FROM ticket WHERE id=$TICKET_ID"
$SQLITE_CLIENT $DB_PATH"trac.db" "DELETE FROM ticket_change WHERE ticket=$TICKET_ID"
$SQLITE_CLIENT $DB_PATH"trac.db" "DELETE FROM attachment WHERE type='ticket' and id=$TICKET_ID"
$SQLITE_CLIENT $DB_PATH"trac.db" "DELETE FROM ticket_custom WHERE ticket=$TICKET_ID"
done

Left 4 Dead 2 annoncé! (màj)

Moins d’un an après la sorti de Left 4 Dead et Valve annonce déjà la suite.

Cette suite est déjà très décriée et une pétition existe pour que le jeu ne sorte pas.

Ce second opus se déroule en Louisiane, endroit bien trouvé puisqu’il y a la culture vaudou là bas. Étant amateur de film d’horreur je trouve ça pas mal. Il existe deux vidéos presque similaire d’un seul niveau, cela se passe de jour mais il semble qu’il y aura une gestion du climat/temp. Pour l’instant on ne connait qu’une seule map sur les 5 que compose une campagne donc pas de quoi juger de la qualité du jeu.

En tout cas c’est assez drôle de voir des zombi en bikini nous foncer dessus.

Ajout:

  • 4 nouveaux survivants: Coach (l’entraineur), Nick (le beau gosse), Ellis (le fermier) et Rochella (la nana)
  • 3 nouveaux infecté spéciaux: On ne connait que le “mini tank”, un gros fermier qui fonce sur les survivant et qui reste dans les vape un petit moment à cause de ça
  • De nouvelles armes de corps à corps: Poêle, Tronçonneuse, Batte, Hache …
  • AI Director 2.0: permet de changer le temps qu’il fait, ajouter des chemins, modifier les objets en fonction des performance des joueurs

Le jeu sortira le 17 novembre 2009 avec toutes les campagnes jouable à la sorti en mode normal, Versus et Survie !

Source: Annonce sur Steam , Jeuxvideo.tv

Mise à jour:
– La witch n’est plus immobile mais se déplacera sur la carte, bien qu’elle annonce toujours sa présence par des pleure
– Des munitions incendiaires existeront en nombre limité
– De nouveau infectés standards, avec par exemple une combinaison antifeu pour éviter les balles incendiaire
– Le nouveau infecté spécial s’appelle Charger
– Le scénario se passe après celui du premier Left 4 Dead
– Toutes les cartes ne se passent pas de jour, afin de varié l’expérience de jeu
The Parish - Image de campagne
The Parish – Image de campagne

BASH – Rajouter la date dans l’historique des commandes

Après avoir eu un serveur de piraté j’ai pu voir les commande qu’avait passé le pirate, sans pouvoir savoir exactement quand il les avait utilisées (Il n’avait pas nettoyé l’historique). J’ai donc cherché sur Internet une solution sans trouver grand chose pour Bash.

Cette modification est totalement anodine pour le système et ne peut entraîner de perte de donnée.

Après avoir acheter un livre sur Bash j’ai trouvé mon bonheur. Il faut absolument avoir la version 3.0 ou plus de bash. Ubuntu Dapper Drake et les version suivante intègre d’office une version supérieur à la 3.0.

motarion@cyber-workstation:~$ bash --version
GNU bash, version 3.2.39(1)-release (i486-pc-linux-gnu)
Copyright (C) 2007 Free Software Foundation, Inc.

Pour activer la date dans l’historique il suffit de lancer la commande suivante:

export HISTTIMEFORMAT="%Y/%m/%d @ %T "

Voici le résultat:

  456  2009/04/18 @ 13:58:32 ping free.fr
  457  2009/04/18 @ 13:58:35 ls
  458  2009/04/18 @ 13:58:48 spas
  459  2009/04/18 @ 13:58:55 history

Attention: cette modification n’est pas persistente et si vous fermez le SHELL actuel la modification sera perdue!

Pour rendre cette modification persistente il y a deux solutions:

  • Modifier le fichier .bashrc de chaque utilisateur
  • Modifier la configuration Globale de Bash

    I – Pour la première solution, il faut savoir que les nouveaux utilisateur ne profiteront pas de la modification. Si vous êtes le seul à vous connecter dans ce cas c’est la solution la plus simple. Lancez l’éditeur de texte que vous préférez puis copier la ligne suivante en fin de fichier:

    export HISTTIMEFORMAT="%Y/%m/%d @ %T "

    Édition du fichier:

    nano .bashrc

    II – La seconde solution permet de l’activer pour tout le système, même pour les nouveaux utilisateurs:

    sudo nano /etc/bash.bashrc

    Puis copiez en fin de fichier la commande suivante:

    HISTTIMEFORMAT="%Y/%m/%d @ %T "

    Vous pourrez alors constater que la modification est active pour tous les nouveaux Shell que vous ouvrirez.

    PS: Cette astuce fonctionne aussi sur Debian depuis la version Etch bien que le chemin de configuration de bash puisse changer.